trois plus grandes centrales hydroélectriques de France

Quelles sont les trois plus grandes centrales hydroélectriques de France ?

L’hydroélectricité est une énergie électrique renouvelable issue de la conversion de l’énergie fournie par le mouvement de l’eau en électricité.

Classée 3e pays européen pour sa production hydroélectrique en 2019, la France dispose d’un potentiel considérable grâce à la présence de ses massifs montagneux.

On dénombre environ 2 300 installations dans l’Hexagone, mais connaissez-vous les trois plus grandes centrales hydroélectriques de France ?

Découvrez-les en lisant la suite !

Les 3 catégories de centrales

Tout d’abord, sachez qu’il existe une grande diversité d’installations hydroélectriques, en fonction de leur situation géographique, du type de cours d’eau, de la hauteur de la chute, de la nature du barrage et de sa situation par rapport à l’usine de production électrique.

Il y a en tout 3 grandes catégories d’aménagements hydrauliques : les centrales de lac, celles au fil de l’eau et les STEP. On classe généralement une centrale dite gravitaire selon le type de hauteur de chute d’eau (grande ou petite) et donc par conséquent sa puissance.

Voici les plus grands de chacune d’entre elles.

La centrale de lac du Chevril

Les centrales de lac ou d’éclusée sont surtout présentes dans les sites de haute et moyenne montagne et sont caractérisées par un débit faible et un dénivelé très fort.

Le barrage s’oppose à l’écoulement naturel de l’eau pour former un lac de retenue. Ce lac est alimenté par l’eau des torrents, la fonte des neiges et des glaciers.

Mis en service en 1953 et situé dans le département de Savoie, en Isère, le barrage du Chevril est le plus grand de sa catégorie avec ses 181 mètres de haut et permet la formation d’un lac artificiel, le lac du Chevril, de 235 millions de m3.

La STEP de Grand’Maison

Ces stations de transfert d’énergie par pompage sont des centrales hydroélectriques de pompage-turbinage qui fonctionnent à l’aide d’un réservoir supérieur et d’un réservoir inférieur, reliés par une conduite forcée.

Pendant les heures creuses, l’eau est pompée du réservoir inférieur vers le réservoir supérieur pendant les heures creuses, pour être ensuite turbinée dans le sens inverse pendant les heures de pointe.

Toujours dans l’Isère, sur l’Eau D’olle, la plus grande STEP de France est celle de Grand’Maison, qui est considérée comme étant la centrale de pompage-turbinage la plus puissante d’Europe, et la 7e au monde

La centrale de Romanche Gavet

Les centrales au fil de l’eau sont implantées sur le cours de grands fleuves ou de grandes rivières. Elles sont caractérisées par un débit très fort et un dénivelé faible avec une chute de moins de 30 m.

Dans cette catégorie-là, il n’y a pas de réservoir d’eau.

L’électricité est produite en temps réel sans possibilité de la stocker. La production maximale se fait habituellement durant la période de fonte des neiges bien que cela puisse varier lors de fortes pluies, voire d’orages.

En plus d’être la plus grande centrale au fil de l’eau de France, toujours située dans l’Isère, la centrale hydroélectrique de Romanche Gavet a la particularité d’avoir été creusée au cœur de la montagne.

En effet, elle se cache dans une galerie de 10 kilomètres qui a mis près de 10 ans à être réalisée, et est considérée à ce titre comme le dernier grand aménagement hydroélectrique en date en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *