Tarification de l’artisan : au forfait ou à l’horaire ?

Au forfait ou à l’horaire, ça dépend des travaux à faire. Ça dépend aussi du lieu, des moyens et de l’urgence de la situation. Un plombier peut être payé soit à l’intervention soit à l’heure, mais que cela-implique-t-il et quelle est la meilleure option pour l’utilisateur? La plupart du temps, le client gagne à choisir le mode forfaitaire par forfait.

Plombier-tarif

Paramètres de tarification

Pour ce qui est du tarif horaire, il est fixé en fonction du type de travail à réaliser. La durée de l’intervention et l’outillage mobilisé sont également pris en compte. La tarification horaire varie selon le jour et l’heure d’intervention. Il augmente jusqu’à 50 % en dehors des heures de bureau et beaucoup plus, en cas d’intervention en week-end et jours fériés.

Quelques frais forfaitaires annexes sont prises en compte à ce coût, dont ceux du transport ainsi que le prix des pièces. En ce qui concerne les travaux courants, notamment le remplacement des équipements sanitaires, de la chasse d’eau ou du chauffe-eau, la tarification est souvent forfaitaire. Cette intervention de professionnel s permet de bénéficier d’une TVA modulable.

Tarifs préférentiels en IDF

Plombier Vaureal, un artisan du Val-d’Oise  demande 50 à 100 euros de taux horaires. Cependant, la tarification à l’heure est rarement utilisée pour une intervention de dépannage. En effet, il faut à peu près 100 euros pour installer un robinet, un peu moins pour changer un siphon d’évier et un peu plus pour déboucher les toilettes. Les travaux plus importants tels la vidange des fosses, la mise en place de nouvelles canalisations et la réparation d’un chauffe-eau thermodynamique coûtent plus chers aux consommateurs. Ces travaux se font à l’heure, notamment quant on a à faire à un artisan professionnel de confiance. En somme, il est toujours mieux de payer un artisan au forfait. Cette solution permet de sécuriser le projet de rénovation et d’espérer un bon fonctionnement de l’appareillage durant la période de jouissance.

Conclusion

Le tarif au forfait est à préférer au-delà des autres moyens de paiement. Dans le Val-d’Oise comme en région parisienne, la clientèle connaît ces enjeux, en profitent et en font profiter leurs proches et voisins, ce qui est un plus pour tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *