Optimiser l’énergie des banques grâce à la data

Pendant plusieurs années les banques ont fonctionné avant d’incorporer les nouvelles technologies à leurs activités. Quand on parle de nouvelles technologies, on entend avant tout de l’énergie. Sans elle, bon nombre de pays serait dans l’obscurité et il aurait absence d’innovations.

Optimiser l’énergie des banques grâce à la data

Aujourd’hui, un pur produit des nouvelles technologies, la data  s’installe dans le développement de beaucoup domaines en y apportant des améliorations. Le secteur bancaire fait aussi partie de ses domaines. Les innovations qu’apportent la data dans le secteur bancaire sont multiples mais quel en est l’impact sur l’énergie des banques ?

La data

Qualifiée comme l’une des meilleures clefs de la performance au niveau des entreprises, la data se révèle alors comme un outil incontournable de nos jours. Elle permet pour la majorité des entreprises de relever le niveau de la gestion client en particulier et du marketing de manière générale. Elle vient pour affiner les différentes techniques existantes.

Impact de la data sur l’énergie des banques

Depuis l’entrée de la data dans le secteur bancaire, la gestion des bases de données, des relations clients, des ressources humaines et la gestion énergétique a connu des améliorations spectaculaires.

La gestion technique centralisée (GTC) et/ou gestion technique des bâtiments (GTB), qui, auparavant exigeait la présence du fournisseur pour n’importe quelle action (mise en marche, maintenance…) s’est vu doté d’une technologie nouvelle. Cette dernière a permis d’avoir directement accès aux données des GTC/GTB et d’effectuer des analyses avec d’autres informations aussi importantes. Des analyses effectuées (par algorithmes), il est possible d’obtenir de façon précise la réalisation d’économies d’énergie. Dans un groupe constitué de plusieurs agences, la data peut permettre de déterminer l’agence qui permet de faire le plus de gain d’énergie.

Pour détecter une possible optimisation énergétique, la banque devait attendre les fournisseurs d’énergie qui devait envoyer un bilan qui ne tient toujours pas compte de l’utilité de la banque. Grâce à la data, il est possible pour la banque d’effectuer des collectes d’informations utiles dans toutes ses agences dans le but de faire des analyses. Un système automatique, qui permet de déterminer si la consommation faite est adéquate à l’option tarifaire ou à la puissance souscrite. Une comparaison entre le bilan envoyé par les fournisseurs et l’estimation théorique est aussi effectuée en vue de détecter les erreurs de facturation. La data permet une optimisation au niveau de ses contrats d’énergie.

Des risques d’erreurs de facturation peuvent être commis et ceci à cause du système de collecte des factures mise en place : le service comptabilité a pour charge la collecte et la saisie des factures. Pour éviter ses erreurs, un système automatique de collecte des informations de factures est mis en place et connecté aux fournisseurs. Grâce à ce système, il est possible de détecter toutes les erreurs et toutes omissions s’agissant des factures.

La data a donc permis d’avoir au niveau de la banque un contrôle automatique des factures, une optimisation des contrats d’énergie et la détection des économies d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *