La VMC, le système de ventilation le plus apprécié sur le marché

En 2017, une statistique a attesté la progression de l’utilisation des VMC dans les habitations individuelles.Un système de ventilation simple d’usage et très efficace, la VMC va permettre va extraire l’air vicié avant d’insufflé de l’air frais. Principe de fonctionnement et technique de pose voyant ci-après tous les éléments à savoir avant la pose d’un VMC.vmc

La VMC, le principe de fonctionnement

Compte tenu des derniers statistiques, la VMC ou la ventilation mécanique contrôlée notamment le simple flux est le système de ventilation le plus acheté sur le marché. De fonctionnement simple, ce système repose sur un moteur électrique qui extrait l’air, des gaines d’évacuation et une bouche pour renouveler l’air d’une habitation. À ces éléments s’ajoutent des entrées d’air (pour la VMC simple flux) qui trouveront place en hauteur principalement au-dessus des fenêtres, assurant ainsi le renouvellement d’air frais.

Grâce à l’ensemble de ces éléments, le système de ventilation mécanique contrôléeva acheminer l’air dans les pièces de vie sèches notamment les chambres, la pièce à vivre et le bureau. Ensuite, l’air sera évacué dans les pièces extrêmement humides à savoir la salle de bain, la cuisine et les toilettes. Dans les entrées d’air, de l’air neuf parvient dans le logement de façon constante et fournir de l’ai renouvelé à chaque pièce.

La VMC, comment l’installer ?

L’installation d’une VMC est d’une difficulté moyenne, ce qui permet au bon bricoleur de le réaliser seul et de réduire jusqu’à 50 % le cout nécessaire pour s’équiper de ce mécanisme. Pour bien commencer l’installation du système, il faut partir d’un plan tel un plombier agréé. Il faut procéder en premier par la création d’entrées d’air en haut de la menuiserie des fenêtres et sous les portes. Ensuite, l’installation du moteur extracteur d’air sera réalisée dans le comble à la charpente ou tout simplement à hauteur.

Parmi les travaux qu’il faut également prévoir, il y a la création de la sortie d’air allant de chaque pièce, conformément au DTU. Ainsi, il faut prévoir un diamètre de 160 mm de sortie d’air s’il a été autrefois de 125 mm. La manchette sera ensuite intégrée et stabilisée dans le trou grâce aux pattes.Celle-ci sera par la suite reliée au moteur extracteur grâce à un conduit souple PVC conçu en pente. L’autre partie du moteur est également à relier à la sortie de toit. L’étape finale consistera à raccorder la VMC à l’électricité.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *