Comment détecter les gisements d’économie d’énergie ?

Le secteur du bâtiment représente 44% de la consommation énergétique en France soit environ la moitié de la consommation énergétique du pays et de nombreuses améliorations et économies en énergie y sont possibles.

systèmes intelligents de gestion

Lorsqu’un parc immobilier a une taille considérable, il est d’autant plus difficile de détecter comment réaliser des économies en termes d’énergie. Ceci pourrait avoir un impact important en ce qui concerne l’efficacité énergétique en France.

L’efficacité énergétique : qu’est-ce que c’est ?

Pour faire simple, elle désigne la minimisation de la consommation de l’énergie pour un service équivalent rendu. Elle repose principalement sur l’optimisation de la consommation en énergie en passant par l’amoindrissement de l’intensité de celle-ci.

Mesures pour l’activation des gisements d’économie d’énergie

Rénover le parc immobilier pourrait permettre de réaliser d’importantes économies et des gains en combustible. Le gouvernement français s’est déjà fixé l’objectif de rénover un demi-million de bâtiments par an et pour ce faire, il lance un appel de financements. Il entrevoit aussi rendre la société moins dépendante des énergies fossiles une loi lancée en fin novembre 2013 en fait état. De plus, depuis 2008, il est obligatoire en France de faire une étude de faisabilité énergétique avant une demande de permis de construire. Le tout doit être agrémenté d’une attestation de réalisation de l’étude. La construction doit aussi se conformer aux réglementations thermiques car une étude sera réalisée dans ce cadre.

Le projet grenelle II met en place une attestation sur la réglementation thermique, qui met en jeu la responsabilité du maitre d’ouvrage et du constructeur. Selon la taille d’un immeuble déjà construit ou en construction, des décrets seront émis. L’éclairage est surtout visé dans ce cas. Certaines ampoules consomment plus d’énergie pour le même éclairage que d’autres. Aussi, activer les gisements d’économie passe aussi par la réduction de l’émission des gaz à effet de serre, de petites rénovations ou de grandes rénovations de qualité. Le secteur industriel n’est pas en marge de ces rénovations car un potentiel élevé d’économie d’énergie existe dans ce secteur. Pour réaliser des économies considérables dans ce secteur, il serait idéal d’améliorer les moteurs, et tout comme dans le secteur du bâtiment, l’amélioration de l’éclairage et des chaufferies serait aussi un atout pour l’économie en énergie. Hors de ces deux secteurs, la consommation d’énergie pourrait baisser grâce à la diminution des gaspillages, en particulier dans l’industrie agro-alimentaire ou les produits sont souvent sûr emballés.

Divers systèmes intelligents de gestion existent par ailleurs et permettent de réaliser d’importantes économies. Il en existe plusieurs à savoir :

  • Le système statique où les informations sont mises à jour manuellement par un agent qui relève le niveau des comptes et des capteurs
  • Le système semi statique où les informations sont mises à jour par les utilisateurs et s’adapte aux moyens d’amélioration et aux habitudes de consommation d’énergie
  • Le système dynamique se caractérisant par l’installation de multiples capteurs à l’intérieur du bâtiment. Ceux-ci aident à mesurer entre autres l’humidité, l’émission de CO2, l’électricité et la température.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *